Regards croisés sur nos campagnes

Regards croisés sur nos campagnes est un projet participatif entre les habitants de deux communes rurales et des artistes et professionnels de l’image Ornais . Ce parcours artistique et culturel de proximité cherche à associer toutes les tranches d’âges sous une forme ludique, créative et conviviale .… avec l’image dans tous ses états. L’image est au centre du dispositif sous différentes formes (ateliers, résidences, projections, exposition photo, performances).

"Parcours arbres"

Parcours arbres

La démarche: A qui s’adresse ce parcours ?

Aux habitants des communes rurales de Courtomer et du Mêle-sur-Sarthe dans l’Orne, communes de la CDC de la Vallée de la Haute-Sarthe. Nous souhaiterions que des passerelles s’établissent entre les populations et les lieux des différents villages.

- Ce projet s’adresse à toutes les générations.

- L’envie de faire « bouger les choses »

Notre association est implantée sur ce territoire de petites communes de moins de 800 habitants.

Nous vivons près de petits villages, sur un territoire souvent éloigné des services et structures de proximité ; ça s’appelle un territoire prioritaire, paraît-il.

« Renforcer la qualité de vie et l’attractivité des territoires ruraux », credo des politiques territoriales, passe par des initiatives locales originales qui valorisent la spécificité de chaque territoire. Notre démarche est motivée par cette envie : L’art et la culture, pour peu qu’ils soient abordés sous un angle participatif, ludique et surprenant, peuvent jouer un rôle de médiateur de proximité, être un levier pour interroger cette identité.

- Rapprocher le cinéma des gens

La concentration des salles de cinéma dans les agglomérations ajoutée aux difficultés de mobilité en campagne, nous incite à vouloir rapprocher le cinéma des habitants, dans des lieux de proximité qui au départ, n’ont pas cette fonction première : En partageant, par exemple, un « moment de cinéma » dans la salle communale du village de Courtomer.

Nous nous appuyerons également sur un dispositif existant de cinéma itinérant, le réseau Générique de Basse-Normandie, présent chaque mois sur la salle Rouault du Mêle-sur-Sarthe grâce à l’association Ciné Pays Mêlois.

- La démarche du projet

« L’image dans tous ses états »

Inviter la population locale à un parcours échelonné sur 6 mois où l’image sera au centre du dispositif, en mobilisant des publics différents dans des situations et lieux différents.

Investir des points de rencontres et d’animation de nos villages

Le projet s’appuie sur des salles, des manifestations locales existantes, des structures et associations des deux communes, en cherchant à les impliquer à un moment ou à un autre dans la dynamique du projet.Réfléchir et s’interroger autour de problématiques de notre monde moderne

- Ces problématiques doivent entrer en résonance avec notre ruralité, ici et maintenant : la mobilité et la consommation.

- Comment se sent-on impliqué dans la mondialisation et la modernité quand on vit à Courtomer ou au Mêle-sur-Sarthe ?

- Rendre les habitants acteurs d’une aventure culturelle et artistique

Cela en proposant des rencontres, un partage de regards et un temps de co-création avec des artistes en résidence, sous la forme de réalisations de contenus photo, vidéo, images animées.

In fine, si ce parcours participe à sa manière à relayer des informations et initiatives locales sur la consommation responsable, la mobilité, et favorise un « vivre ensemble » plus solidaire, nous y aurons tous gagné quelque chose.


Jean-Baptiste a fait une lecture des témoignages qu’il avait recueillis auprès des anciens de la maison de retraite de Coulonges sur Sarthe.
On avait même apporté une paire de galoches!



Mémoires de mobilité

« Par les routes et les chemins » rends compte des différents témoignages recueillis lors de l’atelier « Mémoires de mobilité ».
Vidéo réalisée par Sophie Videgrain

Dans le cochon tout est bon…
de la queue jusqu’au menton.

Consommer et produire autrement: Un choix revendiqué par Sophie Chaussi, productrice de porc bio à Saint Germain le Vieux. 
Portrait réalisé par Marie-Christine Perrodin

Partager cette page!